Vision binoculaire, Orthoptique et optométrie pédiatrique

Chez l’individu normal, un alignement oculaire fonctionnel permet la vision simple. Chez le patient ayant un déséquilibre de la vision binoculaire, les yeux ne sont plus fixés dans la même direction et des symptômes peuvent apparaître.


Ces derniers se manifestent sous forme de fatigue visuelle, de vision double (diplopie) qui disparaît lors de la fermeture d’un œil ou d’une vision floue intermittente et instable qui se présente lors d’une tâche visuelle rapprochée (Ex. : ordinateur) ou éloignée (Ex. : conduite). Nos optométristes sont formés afin de vous aider à réduire ou éliminer ces symptômes par des exercices ou des aides optiques adaptés.

Chez l’enfant, l’adolescent ou le jeune adulte, il est également possible de retrouver un déséquilibre au niveau de la musculature interne de l’œil, celle-ci étant responsable de la mise au point sur un objet rapproché. Cette anomalie de la vision entraîne alors d’une vision floue et instable; on parle alors d’un problème d’accommodation. Un mauvais fonctionnement de ce système peut entraîner des maux de tête, des difficultés à faire la mise au point lorsque le regard alterne entre une vision rapprochée puis éloignée, des symptômes de yeux qui piquent ou qui brûlent à la lecture et des problèmes d’apprentissage. L'accommodation étant étroitement liée à l’alignement oculaire au près, un mauvais fonctionnement de la mise au point (accommodation) peut provoquer un trouble de la vision binoculaire, et inversement, un trouble de la vision binoculaire peut mener à un problème accommodatif. Des exercices ou aides optiques peuvent encore une fois aider à diminuer ou éliminer les symptômes en lien avec cette condition. Il est à noter que chez l’adulte de plus de 40 ans, un ralentissement naturel de cette aptitude visuelle sera nommée presbytie et la vision floue au près sera traitée par une aide optique (lunettes).

Chez le jeune enfant, le strabisme (œil qui crochit), l’amblyopie (œil paresseux) et les fortes prescriptions (hypermétropie, myopie ou astigmatisme) sont des problèmes courants. Nos optométristes sont aptes à évaluer la vision des enfants et ce, dès les premiers mois de vie. L’Association des optométristes du Québec recommande que la première évaluation visuelle se fasse dès l’âge de 6 mois afin de prévenir l’apparition de problème visuel. Dépistée en bas âge, les effets de cette anomalie ou maladie oculaire seront limités ainsi que les possibles séquelles à long terme.

Voici quelques signes qui pourraient vous inciter à venir nous consulter:

  • Votre enfant cligne fréquemment des yeux, plisse le front ou se frotte les yeux tout au long de la journée;
  • Votre enfant est très sensible à la lumière et ses yeux larmoient beaucoup;
  • Votre enfant se cache un œil pour regarder ou il tourne la tête pour fixer un objet droit devant lui;
  • Votre enfant pleure si l’on occlut un de ses yeux, mais ne réagit pas si on occlut l’autre;
  • Votre enfant se cogne souvent et il a de la difficulté à s’orienter;
  • Votre enfant a un œil qui semble loucher;
  • Votre enfant se rapproche très près des objets pour les voir;
  • Un membre de la famille présente un problème visuel.

Des lunettes, exercices ou suivis conjoints en ophtalmologie pédiatrique seront recommandés dès le dépistage d’une condition oculaire anormale.

Vision binoculaire, Orthoptique et optométrie pédiatriqueVision binoculaire, Orthoptique et optométrie pédiatrique